[Zone Natura 2000] Allier Sauvage – Communiqué de presse

Avec l’aide du cabinet d’avocats Huglo-Lepage (Corinne Lepage, ex-ministre de l’Environnement), le collectif conduit par Allier Sauvage a déposé le 29 juillet auprès du Tribunal Administratif de Dijon une requête en annulation sur le fond de la décision préfectorale, ainsi qu’une requête en référé-suspension dans le but d’éviter la destruction irréversible de ces prairies protégées de Mauboux, autorisée à partir du 1er septembre.

[Interview via Journal du Village de la Justice] Le droit de l’environnement, une spécialité pour l’avenir? Entretien avec Me Corinne Lepage

Alors que la société prend conscience de l’urgence climatique et s’inquiète de la réalité de l’application du droit de l’environnement, il est bon de rappeler que la mobilisation des avocats spécialistes de cette matière n’est pas nouvelle. Parmi eux figure Corinne Lepage.

[Vidéo via LexisNexis France] Les nouveautés du code de l’environnement avec Maître Corinne Lepage

« Nous sommes maintenant entrés dans l’ère du dérèglement climatique effectif. Dans ce contexte, à quoi sert un code de l’environnement ? » Maître Corinne Lepage, ancienne ministre de l’Environnement et avocate au Barreau de Paris nous présente cette nouvelle édition qui a été totalement remaniée.

[LJDD] Tribune de Me Corinne Lepage sur le glyphosate : « Après la justice climatique, la justice sanitaire ».

L’ancienne ministre de l’environnement Corinne Lepage prévient Emmanuel Macron et ses ministres après que le Président a assuré que l’interdiction de la substance ne serait pas possible en 2021 : « Nul doute que les juges français auront donc à se poser la question de la responsabilité des pouvoirs publics dans cette inaction sanitaire ».

Validation de la piétonnisation des voies sur berge de la Ville de Paris

La Ville de Paris, représentée par la SCP Foussard-Froger et les intervenants, représentés par le cabinet Huglo Lepage Avocats, viennent en effet d’obtenir du tribunal administratif de Paris un jugement en date du 25 octobre 2018, validant l’arrêté du 6 mars 2018 portant sur l’interdiction de circulation sur les berges de Seine rive droite.